Actualités Météo Paris

Soleil et chaleur : un temps plus estival la semaine prochaine (dim., 20 août 2017)
Après une seconde partie de semaine quelques peu agitée et humide notamment sur la partie Nord de la France, une amélioration progressive se met en place ce week-end. Une évolution qui possède de nombreuses similarités avec le week-end précédent. Le système dépressionnaire responsable de ce temps relativement maussade et frais au nord de la Loire est en train de s'éloigner en direction de la Scandinavie. Un décalage qui laisse le champ libre à une petite dorsale anticyclonique en provenance de la péninsule Ibérique. Le flux initialement de secteur Ouest / Nord-Ouest va progressivement basculer au Sud-Ouest, permettant un apport certain de chaleur. Situation synoptique le samedi 19 et mardi 22 août 2017 - ECMWF Le soleil devrait dès lors se généraliser sur la moitié Nord en première partie de semaine à venir, et la masse d'air va nettement se réchauffer. Température de la masse d'air à 1500m d'altitude - du dimanche 20 au jeudi 24 août 2017 - WxCharts Une montée progressive des températures avant un pic qui sera atteint dans l'après-midi de mardi sur la moitié Ouest du pays, et mercredi sur la partie Est. Le thermomètre pourrait finir par afficher 30°C dans le Nord, et plus de 35°C sur l'Aquitaine. Une ambiance qui deviendra donc partout estivale ces prochains jours... Avant une nouvelle chute envisagée dans le Nord-Ouest, en raison de la proximité d'une nouvelle dépression sur l'Irlande. Une météo jouant au yo-yo depuis un mois, donnant l'impression d'un été bien morose pour les habitants du Nord et de l'Ouest (>>). Températures maximales prévues lundi 21 et mardi 22 août 2017 Températures maximales prévues mercredi 23 et jeudi 24 août 2017 Pour la suite ? La situation pourrait se bloquer quelques peu, entre une chaleur persistance à l'Est et au Sud, tandis que de l'air océanique tenterait continuellement de s'infiltrer au Nord et à l'Ouest. Au conflit de ces deux masses d'air (des Pyrénées aux Ardennes en passant par le Massif-Central), la tendance pourrait devenir fréquemment orageuse en seconde partie de semaine. La fiabilité devenant alors médiocre, n'hésitez pas à consulter régulièrement nos bulletins nationaux mis à jour quotidiennement. >>
>> Lire la suite

Eclipse solaire totale ce lundi aux Etats-Unis (sam., 19 août 2017)
Ce lundi 21 août 2017, une éclipse solaire totale va concerner l'ensemble du continent Nord-Américain. Une éclipse qui s'annonce exceptionnelle de part son parcours : en traversant l'ensemble des Etats-Unis d'Ouest en Est (occultation solaire totale dans pas moins de 14 Etats), celle-ci pourrait être la plus observée de l'histoire de toute l'Humanité, derrière l'éclipse européenne du 11 août 1999. Cette éclipse sera totale sur une bande de près de 110km de large. Celle-ci devrait débuter aux alentours de 19h15 heure française dans l'Oregon (côte Pacifique) et quittera le continent Nord-Américain vers 20h45 heure française au niveau de la Caroline du Sud (côte Atlantique). Une occultation de 100% qui durera au maximum 2 minutes et 40 secondes dans l'Etat du Kentucky. A titre de comparaison, l'éclipse de 1999 a duré environ 2 minutes et 13 secondes sur le Nord de la France (durée maximale de 2 minutes et 23 secondes en Roumanie). Trajectoire de l'éclipse solaire totale du 21 août 2017 (eclipse-maps.com)   Certaines grandes villes américaines devraient être idéalement placées, à la seule condition d'une météo favorable. A Portland (capitale de l'Oregon), l'occultation devrait atteindre 99%. Celle-ci atteindra 92% à Denver, 81% à Washington, 72% à New-York ou encore 62% sur Los Angeles. Il fallait remonter au 26 février 1979 pour observer ce phénomène aux Etats-Unis (partie continentale). Un événement d'autant plus marquant que cette éclipse est la première à traverser l'ensemble du continent Nord-Américain depuis quasiment un siècle (1918) ! Horaires de passage de l'éclipse totale (heure locale) - Cache Valley Astronomical Society   Malgré tout, d'autres pays pourront profiter de cette éclipse, de façon partielle, notamment au Canada, Mexique mais également dans les Caraïbes. De ce fait, les Antilles parviendront à l'observer: une éclipse partielle qui atteindra 80% environ en Guadeloupe et près de 70% en Martinique vers 15h45 heure locale (21h45 heure de métropole). En Guyane, l'occultation sera d'environ 55% vers 17h05 heure locale. Une éclipse qui sera très partiellement visible jusqu'en métropole ! Celle-ci sera quasiment invisible à l'Est d'une ligne s'étendant de Toulouse à Charleville-Mézières, compte tenu de l'heure tardive. Néanmoins, l'occultation atteindra jusqu'à 7% sur la pointe Bretonne alors même que le coucher de soleil aura débuté. Des effets donc totalement négligeables sur la luminosité ambiante. Plusieurs éclipses partielles sont envisagées au cours de la prochaine décennie en France (la plus proche le 10 juin 2021). Néanmoins, il faudra être TRES patient pour observer de nouveau une éclipse totale en métropole, puisqu'elle n'interviendra pas avant... le 3 septembre 2081 !  
>> Lire la suite

L'été 2017 est-il pourri ? (ven., 18 août 2017)
Des bruits courent depuis quelques jours sur le Nord et l'Ouest de la France, relayés par la presse : l'été 2017 serait "pourri" ! Les personnes exprimant ce ressenti sont de bonne foi et il n'est pas question ici de les mépriser. En effet, on comprendra aisément qu'un vacancier ayant opté pour cette première quinzaine d'août près de la Manche pourra qualifier la météo de "son" été comme "pourrie". Il est en outre vrai que la période du 16 juillet au 15 août, soit celle où nos concitoyens profitent le plus de leurs congés d'été, fut assez fluctuante voire carrément médiocre au Nord et à l'Ouest : plus fraîche, moins ensoleillée et parfois plus humide que la moyenne. Le graphique suivant situe 12 villes par rapport à la température diurne (abscisse) et l'ensoleillement (ordonnée) vis à vis de la normale. Ainsi, celles placées en bas à gauche sont les plus fraîches et les plus nuageuses et celles en haut à droite les plus chaudes et les plus ensoleillées par rapport aux moyennes 1981 / 2010. Reproduisons l'exercice avec cette fois le nombre de jours secs ou presque en ordonnée (à savoir présentant une pluviométrie inférieure à 1 mm). Nous constatons que Brest, Nantes, Bourges, Bordeaux, Toulouse ou Paris n'ont, en effet, guère brillé par leur caractère estival pendant la période. Mais lorsque le météorologiste dressera le bilan de l'été, il considérera les 3 mois s'écoulant du 1er juin au 31 août, et prendra donc en compte la première partie de cet été qui, rappelons-le, était particulièrement chaude, assez bien ensoleillée et assez sèche sur la majeure partie de la France. Ainsi, au final, l'été 2017 qualifié de "pourri" par certains se révélera sans doute comme l'un des plus chauds des mesures au plan national ! Gaétan HEYMES (Météo-France) Rappelons que nous avons souffert de pics de chaleur parfois caniculaires jusqu'à la mi-juillet puis de nouveau début août sur le Sud-Est avec une surmortalité liée à la canicule estimée à 580 décès (+6%) pour le seul mois de juin (>>). Rappelons aussi que malgré les pluies, 212 arrêtés sécheresse concernent 84 départements (>>) et qu'en profondeur, 71% des nappes phréatiques affichent un niveau modérément bas à très bas (>>). Plus de 13 000 hectares ont brûlé par incendie sur le Sud-Est. Le soleil et la chaleur auront tendance à gagner plus au Nord en début de semaine prochaine, à suivre via notre bulletin national de prévision mis à jour quotidiennement (>>).  
>> Lire la suite

Bulletin de niveaux des nappes phréatiques en août (sam., 19 août 2017)
Le Bureau de Recherches Géologiques et Minières (établissement public de référence en France) a publié son bulletin de situation des nappes phréatiques au 1er août. 71% des nappes affichent un niveau modérément bas à très bas. La vallée du Rhône au sud de Lyon et le secteur de la craie champenoise présentent des déficits particulièrement marqués. Cette situation de basses eaux n’est pas totalement inhabituelle pour cette période de l’année mais elle se révèle tout de même assez dégradée, conséquence du déficit de recharge hivernale cette année (bulletin complet). La tendance d'évolution du niveau des nappes traduit la situation estivale des basses eaux avec 83% des points orientés à la baisse. Cette baisse s’est fortement accéléré au cours des derniers mois.  
>> Lire la suite

La NOAA confirme : juillet excessivement chaud dans le Monde (dim., 20 août 2017)
La NOAA (institut météo américain) a mis en ligne son bilan climatologique mensuel mondial. Juillet 2017 a été le second plus chaud observé sur la planète (anomalie de +0,83°C par rapport à la moyenne du XXème siècle) sur la période couverte par l'indicateur (soit depuis 1880) après juillet 2016 (+0,88°C). La carte ci-dessous expose les secteurs où les températures ont été excédentaires et ceux où il fit plus frais que la normale 1981 / 2010. La carte ci-dessous décrit les écarts concernant les précipitations.  Les principaux évènements sur la planète :  Accédez ici au bulletin complet.  
>> Lire la suite

A quand le retour de l'été au Nord et à l'Ouest ? (ven., 18 août 2017)
Cet été 2017 avait débuté tambour battant en juin et même dès la mi-mai avec de fortes chaleurs sur la majeure partie de la France et des épisodes caniculaires, nationalement ou plus localement. La seconde quinzaine de juillet s'est révélée plus fluctuante et nettement moins excessive avant une première quinzaine d'août creusant de très forts écarts entre un temps anormalement frais et souvent chargé sur les 2/3 Nord et Ouest et un soleil encore passagèrement caniculaire au Sud-Est. JMA Côté insolation, la période entre la mi-juillet et la mi-août fut ensoleillée durant seulement 118 heures à Brest (soit un déficit de -30% et un nouveau record bas) mais durant pas moins de 371 heures à Ajaccio (soit un excédent de +5%). Et cette 3ème semaine d'août ne semble pas vraiment vouloir changer la donne puisque de nouvelles perturbations assez actives circuleront jeudi 17 et vendredi 18 sur l'Ouest et le Nord principalement. WXCharts Néanmoins, des conditions plus estivales devraient gagner progressivement vers le Nord à partir de dimanche. Cette amélioration semble néamoins timide entre la Normandie, les Hauts de France et les Ardennes où les nuages et quelques averses se manifesteraient encore en marge du courant perturbé circulant entre les Iles Britanniques et le Benelux. Suivez notre bulletin national mis à jour quotidiennement pour prendre connaissance des dernières tendances (>>).                DIMANCHE 20 AOÛT                       LUNDI 21 AOÛT                              MARDI 22 AOÛT Nos prévisions du dimanche 20 au mardi 22 août  
>> Lire la suite

Juillet 2017 le plus chaud dans le Monde selon la NASA (ven., 18 août 2017)
Selon la NASA, juillet 2017 se classe au 1er rang des mois de juillet les plus chauds au niveau mondial, légèrement au-dessus de 2016 et de 2015 (l'indicateur couvre une période débutant en 1880). L'anomalie s'élève à +0,44°C par rapport à la moyenne 1981 / 2010 et +0,83°C par rapport à la moyenne 1951 / 1980. La NOAA rendra son rapport d'ici quelques jours.  
>> Lire la suite

Les orages du 15 aout (jeu., 17 août 2017)
Une dégradation orageuse a concerné une grande partie de la France les 14 et 15 août. Activité électrique les 14 et 15 août 2017 - Météo Villarzel Les orages ont été localement forts mardi 15 entre les Hauts de France, le Grand-Est et le Benelux notamment, la foudre déclenchant quelques incendies ou endommagent des toitures et les fortes pluies alimentant quelques inondations (>>, >>, >>, >>). Incendie déclenché par la foudre à Leulinghen-Bernes (62) - 15 août 2017 - La Voix du Nord La veille au soir, d'autres orages très venteux ont provoqué des dégâts sur les Landes (>>). Dégâts après l'orage à Saint-Martin-d'Oney (40) - 14 août 2017 - Eliza Ternus pour Sud-Ouest Néanmoins, le plus souvent, l'orage était plus esthétique que destructeur (>>). Orage sur la Côte d'Opale (62) - 15 août 2017 - Mickaël & Stéphanie Lootens Orage à Lestrem (62) - 15 août 2017 - Sylvain Wallart Arcus à l'arrivée de l'orage à Vivier Au Court (08) - 15 août 2017 - Ard'N'Chaser Orage en approche de Nancy (54) - 15 août 2017 - Alsace Lorraine Chasseurs d'Orages Orage au large de Biscarosse (40) - 14 août 2017 - Cyril Guitton Le 15 août est réputé pour être souvent orageux. En fait, il n'en est rien, les orages n'éclatent pas plus fréquemment à cette date qu'à une autre mais sans doute ces derniers marquent-ils plus les esprits lorsqu'ils tonnent en ce jour férié. Une nouvelle dégradation orageuse est attendue au Sud vendredi 18 et la nuit suivante. Keraunos  
>> Lire la suite

17 août 2007 : l'ouragan Dean traverse les Antilles Françaises (jeu., 17 août 2017)
La Martinique est l'un des départements français placés sur la trajectoire des cyclones. Durant la seconde moitié du XXème siècle, 3 ouragans semèrent la désolation : Edith en septembre 1963, David en août 1979 et Allen en août 1980. Au cours des 27 années suivantes, malgré des tempêtes tropicales très pluvieuses et des dégâts liés à la houle, les ouragans évitèrent plus ou moins la Martinique... jusqu'en 2007. L'histoire de l'ouragan Dean débute le 11 août 2007. Un important amas convectif venu d'Afrique circule vers le Cap Vert puis s'organise en dépression tropicale le 13 août.  La dépression devient tempête tropicale le 14 et se dirige rapidement vers la Mer des Caraïbes.  La tempête devient un ouragan de catégorie 2 / 5 le 16 au matin à moins de 1000 km de l'arc antillais. Les îles de la Guadeloupe et de la Martinique passent en vigilance rouge. Dean traverse l'archipel des Petites Antilles dans le canal de Sainte-Lucie en fin de nuit du 16 au 17  et durant la matinée du 17, le mur de l'œil touchant de manière sévère le Sud de la Martinique, l'ensemble du département étant alors en vigilance violette.   Des rafales de l'ordre de 180 km/h  sont enregistrées à Sainte-Anne et des cumuls de précipitations de 150 à 330 mm sont relevés lors de l'épisode pluvieux.  L'île subit des dégâts très importants, l'économie locale (bananes, canne à sucre, mais aussi le secteur de la pêche) étant durement touchée. Deux personnes sont tuées indirectement. Les îles voisines (Sainte-Lucie, Dominique et Guadeloupe) sont moins durement atteintes mais des rafales supérieures à 100 km/h et la houle forte ont également entraîné quelques désordres marquants (article - compte-rendu - diaporama - vidéos - journal télévisé).         Par la suite, Dean poursuivra sa route vers l'Ouest en Mer des Caraïbes et se renforcera jusqu'à atteindre temporairement la catégorie 5 / 5 les 18 et 19 août, se creusant alors jusqu'à 920 hPa. Il circulera un peu au Sud de la République Dominicaine et d'Haïti où ses pluies diluviennes feront de nombreuses victimes. Il atteindra le Sud de la Jamaïque le 19 en fin de journée en catégorie 4. Près des 2/3 des habitations seront détruites ou fortement détériorées. L'agriculture, notamment le secteur de la banane, sera sévèrement touchée. Il atteindra ensuite de nouveau la classe 5 / 5 durant la nuit du 20 au 21, juste avant de frapper la péninsule du Yucatan (Mexique), dans la région touristique de la Costa Maya par une pression estimée à 905 hPa. L'Etat du Belize souffrira aussi durement de son passage. Atténué par la traversée de la presqu'île, Dean deviendra ensuite moins intense en gagnant le Sud du Golfe de Campêche dans le Golfe du Mexique. Il touchera terre une dernière fois le 22 du côté de Tuxpan et Tecalutla avant d'être déclassé. Les pluies associées provoqueront encore des inondations et des coulées de boue sur les hauteurs de Mexico. Le 13 mai 2008, les membres du comité sur les cyclones tropicaux de l'organisation météorologique mondiale (OMM) ont retiré le nom Dean des listes pour le bassin Atlantique. Le bilan humain final du cyclone s'élèvera à 42 morts dont 14 au Mexique et 11 en Haïti. Dean est le dernier ouragan en date ayant visé directement la Martinique. Cet article a été rédigé grâce aux données et aux études de Météo-France Antilles Guyane.  
>> Lire la suite

Une journée de chaleur... avant les orages (mer., 16 août 2017)
La goutte froide responsable du mauvais temps de ces derniers jours apportant nuages, fraicheur, averses et même neige en montagne (>>) s'est désormais comblée en s'éloignant hors de nos frontières. Une amélioration lente et progressive, mais qui se confirme sensiblement en cette journée de lundi. Un système dépressionnaire situé entre l'Islande et les Iles Britanniques place notre pays dans un flux de secteur Sud-Ouest. Conséquence directe, c'est une masse d'air bien plus chaude en provenance de péninsule Ibérique qui envahi la quasi-totalité du territoire. Des températures qui dépassent désormais les 25°C sur l'ensemble de la moitié Nord, mais plus de 30°C sur la partie Sud. C'est du côté de l'Aquitaine où l'on note une envolée spectaculaire du thermomètre, avec des pointes supérieures à 35°C. Fond de carte : ECMWF Un temps plus estival, mais une embellie très temporaire. Ce système dépressionnaire devrait s'approcher lentement mais surement vers les côtes de la Manche. Dès lors, cette masse d'air devrait devenir instable et les premiers orages vont se déclencher sur la façade Atlantique dès la soirée de ce lundi. Des orages qui vont se multiplier et s'organiser dans la nuit de lundi à mardi, principalement au nord de la Seine (Hauts-de-France en ligne de mire). Ils se décaleront en journée de mardi vers l'Est, avec une activité plus forte du Massif-Central à la Franche-Comté. Animation des pluies de l'après-midi du lundi 14 à la soirée du mardi 15 août - WxCharts A l'arrière de ces orages, les quelques degrés glanés durant l'après-midi de lundi seront déjà perdus. Il faudra se rendre dans le quart Sud-Est pour retrouver de la chaleur, et plus notamment sur le Languedoc où nous pourrions approcher les 35°C en seconde partie de semaine. Températures maximales prévues le lundi 14 et mardi 15 août 2017  
>> Lire la suite